Media

L’hôpital Neuro-Psychiatrique de Ndera a sensibilisé le media local

Comme nous vous l’indiquons les semaines passées, l’hôpital Neuro-psychiatriques de Ndera pensait a une sensibilisation, pour le media local, et la sensibilisation a eu lieu, le 18 passé, Septembre 2014, au siège de l’hôpital.

Les Journalistes suivent attentivement

 

« Notion sur la Sante mentale », englobe tout ce qu’ils ont parlé de, parce que d’abord il faudrait qu’un journaliste ait la notion sur la santé mentale, avant l’audience, et ça faciliterait que son article soit bien claire, comme l’a affirmé Madame Beata MUKARUSANGA, l’un des psychologues de l’hôpital, pendant la sensibilisation.

Comme l’a dit, le Directeur général de l’hôpital Neuro-Psychiatrique de Ndera, Frère Charles NKUBIRI, il y a encore les gents qui stigmatisent les malades, les autres ne les orientent pas vers les hôpitaux, il y a même ceux qui ne prennent pas ces malades la pour les personne qui peuvent servir le pays, après la crise.

Frere Charles Nkubiri,le Directeur general de l’hopital.

Monsieur Boniface HARERIMANA, le responsable du centre icyizere, l’un des centres lié a l’hôpital Neuro-Psychiatrique de Ndera tout comme CARAES Butare, a donne la notion sur la « Toxicomanie », tout en montrant que les drogues peuvent faire que la santé mentale soit dérangée !

Monsieur Boniface a conseillé les jeune de ne pas se laisser aller vers les drogues, en fréquentant des mauvais amis, en imitant des mauvais comportements, il a aussi demandé aux journalistes de sensibiliser aussi leur audience, après avoir été sensibilisé sur la santé mentale, surtout que le centre CYIZERE qui lui est la responsabilité, s’occupe des toxicomanes, et les gents en état de stress post traumatiques

Michel IYAMUREMYE, le directeur des soins au sein de l’hôpital, a parlé de la généralité de la maladie mentale et l’approche thérapeutique, ici Il a insisté sur les gens qui montrent les petites signes des problèmes mentaux, il a rappelé qu’après tout, tout le monde est concerné, et que tout le monde doit être prêt a servir, au cas où il trouve le malade.

Apres tous ces présentations, il ya eu même une conférence débat, qui a permis les journalistes à poser quelques questions sur beaucoup de sujets, comme la santé mentale, les maladies mentales et même sur l’hôpital, à tout le monde concerné.

L’equipe qui repondait a des questions posees par les journalistes.

Parmi les dirigeants qui étaient prêts pour répondre a ces questions, il y avait Le Directeur général de l’hôpital Frère Charles NKUBIRI, Dr Xavier BUTOTO, Mr Boniface HARERIMANA, Madame Béata MUKARUSANGA, et Mr Jean Michel IYAMUREMYE..

Après la clôture de cet évènement-là, les journalistes ont dit qu’après la notion sur la santé mentale donnée à eux par l’hôpital, ils vont maintenant donner leur contribution pour combattre contre le Stigma envers les malades.

Rappelons que la journée mondiale de la santé mentale se fixe au 10 Octobre, chaque année.

Jean Claude HAKIZIMANA

Comments are closed.